18/02/2018

Plan - Plan › URBANISME & DÉVELOPPEMENT DURABLE

Les élus au travail sur le PLUi à St-Etienne de Villeréal|Archives © jean-Paul Epinette - icimedia@free.fr

La communauté est au travail sur plusieurs dossiers qui conditionneront le développement de son territoire. Le PLUi - " i " pour intercommunal - va remplacer les dispositifs existants et s'appliquer aux 43 communes de la communauté. Parallèlement à ce PLUi, un PADD est aussi à l'étude, pour "qualifier" le paysage de ce territoire…

— Par Guillaume Moliérac, 3e adjoint au maire.



Édifier un PLU, c’est se projeter sur le développement souhaité d’une commune pour la prochaine décennie. En maîtrisant le foncier, et en préservant le patrimoine environnemental, paysagé, et architectural.

Le PLU fixe les règles d’utilisation du sol, pour faire face aux questions d’étalement urbain, d’économies des ressources et de préservation de la biodiversité.

Alors oui, la loi nous impose de réduire nos zones constructibles à 17 hectares, contre 63 aujourd’hui. Il en va de même pour les principaux bourgs de la communauté. Les communes moins peuplées ont droit à six hectares maximum.

Il s’agit avant tout de regrouper les constructions futures au plus près des centres bourgs et des hameaux. Regrouper pour éviter le mitage, la dispersion de l’habitat, qui ont un coût important pour les collectivités pour la voirie et les réseaux, et qui peuvent créer des rapports conflictuels près des zones agricoles ou artisanales.

Cette nouvelle maitrise des sols se couple avec un plan d’aménagement et de développement durable (PADD) qui permet de qualifier un style architectural et paysager, afin que les habitations nouvelles s’intègrent plus harmonieusement.

La finalité de tout ceci est de se doter d’outils clair, établis sur un grand territoire, pour garantir un développement dans le temps et l’espace, respectueux de notre histoire et de notre patrimoine.


 

 

 

18/02/2018