14/12/2018

Gilets Jaunes › UN CAHIER DE DOLÉANCES À LA MAIRIE

Après les pétitions, le temps est venu des cahiers de doléances...|Photo © Jean-Paul Epinette - icimedia@free.fr

Samedi dernier, comme cela avait été annoncé dans le précédent trois minutes, plusieurs dizaines de Villeréalais ou d’habitants des communes voisines se sont rassemblés au rond-point des pompiers à Villeréal. Il est possible qu’un nouveau rassemblement se tienne demain samedi au même endroit. Un cahier de doléances a été ouvert à la mairie...

— Par Pierre Henri Arnstam, maire de Villeréal.



Le rassemblement de samedi dernier s’est fait dans le calme, comme prévu. Les manifestants ont expliqué aux automobilistes venant de Monpazier, Beaumont-du-Périgord ou empruntant les boulevards extérieurs de la bastide, le sens de leur démarche et leurs revendications par rapport à toutes les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien.

Il est possible qu’un nouveau rassemblement se tienne demain au même endroit.

Ce qui me semble important pour la suite, c’est que puissent s’exprimer toutes celles et tous ceux qui souhaitent une modification profonde et durable du cadre politique et social de la France actuelle.

C’est pourquoi j’ai décidé d’ouvrir un cahier de doléances où chacun pourra inscrire ces revendications et ses souhaits de changement.

Dans son intervention de lundi dernier, le président de la République a déclaré qu’il voulait s’appuyer sur les maires pour mieux entendre la voix des Français.

Nous verrons de quelle façon cela se traduira concrètement, mais il me semble nécessaire, dès maintenant, de recueillir la parole des uns et des autres, ici à Villeréal comme dans toute la France.

Cela permettra de faire émerger les priorités dont les dirigeants de ce pays devront tenir compte afin que la France ne s’enfonce pas dans une agitation permanente.

Le constat actuel des demandes exprimées dans toutes les régions met en avant trois sujets financiers : l’augmentation du pouvoir d’achat, la réduction des impôts et des taxes et une meilleure redistribution de la richesse.

Les premières décisions annoncées par Emmanuel Macron touchent à certaines de ces préoccupations mais il faudra y revenir à nouveau par un dialogue qui devra permettre de rétablir une confiance aujourd’hui perdue.

Pierre-Henri Arnstam
Maire de villeréal


 

 

 

 

 

 

14/12/2018