08/06/2017

Façades › LE COUP DE POUCE DE LA COMMUNE

La municipalité a voté une aide pour le ravalement des façades...|Photo © Jean-Paul Epinette - icimedia@free.fr

Dès la fin des premiers travaux d’aménagement, la municipalité a commencé à travailler sur la deuxième tranche avec le maître d’œuvre et les gestionnaires de réseaux. Comme en octobre dernier, nous profitons de ce chantier pour faire un bilan de santé des réseaux, afin d’éviter des interventions une fois les travaux d’amélioration terminés...

Par Pierre-Henri Arnstam, maire de Villeréal.



Au fur et à mesure de l’avancement du chantier, j’ai eu l’occasion de parler avec plusieurs personnes venues voir son déroulement. Et tous de constater qu’une fois ce chantier achevé, l’état de certaines façades ne serait pas en adéquation avec la qualité des espaces publics rénovés.

J’ai recherché comment d’autres communes, de toutes tailles, avaient géré cette question, et je me suis rendu compte qu’un grand nombre avait pris des dispositions pour favoriser les rénovations de façades exposées au public.

Nous en avons parlé avec les adjoints et, lors du conseil municipal du 14 mars, le conseil a voté à l’unanimité la création d’un régime d’aide pour la rénovation des façades.

Montant et règlement de ce régime d’aide ont été votés lors des séances suivantes (Voir les comptes-rendus ici.)

Les travaux pris en compte concernent notamment les façades visibles du domaine public et la dissimulation des ajouts tels que les climatiseurs.

Le règlement donnera des précisions sur le type de travaux pouvant être aidés. Seront prioritaires les travaux des bâtiments proches des monuments historiques, ainsi que les bâtiments identifiés comme remarquables ou caractéristiques dans l’AVAP (Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine).

Les façades de la place de la halle on besoin d'un lifting...

Une commission municipale examinera les demandes. La subvention pourra atteindre 25 % des travaux, qui devront être effectués par des professionnels, avec un plafond de 5 000 euros par bâtiment. Ce régime est institué pour trois ans.

Une fois le dossier accepté en conseil municipal, le propriétaire disposera d’un an maximum pour effectuer les travaux.

La municipalité espère que cette mesure permettra de poursuivre l’effort que nous avons entrepris pour mettre en valeur notre cadre de vie.


 

 

 

08/06/2017