08/05/2020

Commémoration › UN " 8 MAI " COMME JAMAIS AUPARAVANT

« Ce 8 mai ne ressemble pas à un 8 mai. Il n’a pas le goût d’un jour de fête. Aujourd’hui, nous ne pouvons pas nous rassembler en nombre devant les monuments de nos villes, sur les places de nos villages, pour nous souvenir ensemble de notre histoire...» pour écouter la lecture de cette lettre du président de la République, par Pierre-Henri Arnstam, il y avait hier vendredi, devant le monuments aux morts, en tout et pour tout neuf personnes : quatre représentants des anciens combattant dont un porte-drapeau et cinq élus. Car c'ette cérémonie, par instruction du Gouvernement, devait se tenir "en comité restreint".

Quoiqu'il en soit de la grave crise que nous traversons, la victoire de mai 1945 a été solennellement fêtée. « Et la paix qui a suivi...»



08/05/2020