12/09/2018

Maison de santé › LE PERMIS DE CONSTRUIRE DÉPOSÉ

La Maison de santé de Villeréal entre dans une nouvelle phase de développement...|Capture d'écran Gmaps - DR

Le permis de construire de la troisième maison de santé du territoire été déposé pendant l’été. L’ouverture est envisagée pour l’automne 2019...



Depuis plusieurs années les élus ont pris très au sérieux la problématique de la démographie médicale en milieu rural avec une baisse du nombre de médecins et des professionnels de santé absents de certaines communes ou chefs-lieux  (dentiste, orthophoniste, sage-femme….).

L’atiractivité d’un territoire se voit à son dynamisme économique, son désenclavement (numérique, routier…) mais aussi par l’offre de services publics et privés, la reconnaissance de la qualité de son patrimoine dans sa diversité.

Tous ces sujets sont menés de front et discutés au sein de l’intercommunalité pour que le territoire « des Bastides » soit attractif et dynamique pour des familles, des touristes, des entrepreneurs mais aussi des professionnels de santé.

La labellisation de la bastide de Villeréal « Un des Plus beaux villages de France » et la présence d’une maison de santé devrait encourager des professionnels de santé à venir s’installer.

Cette troisième maison de santé, d’une superficie de 400 m², sera complémentaire et à proximité du pôle de santé privé déjà existant à Villeréal.

La finalité est de renforcer l’offre de soins existante mais aussi d’anticiper les évolutions médicales à venir avec notamment un cabinet qui permettra des actes de télémédecine autorisant une consultation mixte : patient /médecin généraliste local et spécialiste par vidéo.

Cet équipement numérique sera à disposition des professionnels de santé pour des consultations, formations, conférences…

Vue aérienne sur l'espace dont dikspose le pôle santé pour se développer. - Capture d'écran Gmaps - DR

L’association Santé 4 (élus et professionnels de santé du territoire) réfléchit à plusieurs hypothèses pour répondre
aux problématiques des quatre EPHAD et du Foyer de vie de La Ferette à Castillonnès qui n’ont plus de médecin coordinateur.

La piste de médecins salariés pourrait être une solution complémentaire en plus des maisons de santé y compris sur des zones déficitaires en médecins libéraux.


 

 

 

12/09/2018