27/02/2021

Rugby › 4 CANTONS-BHAP NE REPRENDRA PAS LA COMPÉTITION

Les Prune et Blanc d'alex Cassang ne se faisiaient guère d'illusion sur la reprise du championnat...|Archives Jean-Paul Epinette

Devant la situation sanitaire toujours très tendue causée par le Covid-19, la Fédération française de Rugby a décidé ce vendredi de suspendre définitivement la totalité des compétitions amateurs « dans leur format officiel » pour la saison 2020-2021.

Le communiqué du bureau fédéral a décidé, entre autre, de « figer les montées et les descentes pour tous les niveaux, sauf celles qui ont obtenu une dérogation du ministère des sports ».

La déception est grande pour 4 Cantons-Bhap qui, pour sa première année d'existence, s'était installé en tête de son championnat de Fédérale 3 de façon convaincante...



À la fin du mois d'octobre, le championnat avait été suspendu pour éviter la propagation du virus. Mi-décembre, les clubs avaient été autorisés à reprendre les entraînements – sans contact, toutefois – avec le secret espoir que la compétition pourrait reprendre à la mi-janvier.

Hélas, sur le front de la pandémie il n'y a pas eu de "trêve des confiseurs" et plutôt qu'un creux les courbes statistiques  affichent un "plateau montant" selon l'expression des épidémiologistes.

Ce haut niveau de contagion a donc eu raison de la compétition de rugby amateur.

Certes, les Prune et Blanc vont pouvoir continuer de s'entraîner et Cassang, Birginie et Rouault continuer de leur faire travailler leurs gammes. En effet, dit encore la FFR, « les entraînements pourront être maintenus avec la possibilité de faire des passes. »

Mais beaucoup craignent que cette mesure ne casse le ressort qui avait, d'entrée, propulsé les 4 cantons en tête de leur championnat . Certains redoutant même que ce soit le lien social qui soit carrément rompu.

Dans le contexte de ce nouveau territoire de rugby - les 4 cantons du Haut-Agenais Périgord – le succès de ce projet communautaire reposait fortement sur les liens tissés entre joueurs, dirigeants et supporters des quatre anciens clubs. Ou ceux tissés, encore, avec un nouveau public, les élus, les partenaires économques et institutionnel.

Même si la Fédé marque «sa volonté forte de favoriser la reprise de la pratique au plus tôt, d’ici au début de l’été », notant qu'elle sera « possible par le biais de rencontres amicales. »


>>>>> Lire ici l'intégralité du communiqué de la FFR

 

 

27/02/2021